La « Baie des Anges » 2017 (2 et 3 décembre)

1

La « Baie des Anges » 2017 (2 et 3 décembre), un samedi noir mais un dimanche lumineux

L’édition 2017 de la traversée de la Baie des Anges fut remarquable….

Un samedi noir par la couverture nuageuse et l’avis de coup de vent qui orientèrent notre organisation  et un dimanche sous le beau soleil de la Côte d’Azur tel que le souhaitaient nos participants

Vendredi après-midi donc, les « bras » étaient prêts pour mettre les bateaux à l’eau afin de faciliter le départ du samedi matin mais la météo annonçait un violent coup de vent pour la nuit et le samedi : nous décidâmes d’annuler la rando du samedi matin (Baie des anges).

Nous proposâmes alors aux 120 rameurs venus de toute la France (Poissy, Metz, la Rochelle, Bordeaux, Compiègne, Meyzieux, Lyon, Aix les Bains, Toulon, etc…),  et de Suisse (Lausanne et Neuchâtel) de découvrir notre ville (ou « les alentours du port ») au moyen de quatre parcours.

Le premier, composé de deux groupes, l’un guidé par Sylvère Attia et Martine Willis et l’autre par Stéphanie Calviera, Martine Racca et Antonio Seguesio, entraîna les randonneurs sur la colline du Château, dans les rues de la vieille ville et la place Garibaldi  pour découvrir notre histoire niçoise

Le second, coaché par Lydia Villard et Nelly Mianet, dirigea les pas des randonneurs vers les Monts Alban et Boron où les vues sur la Baie des Anges et la rade de Villefranche sont exceptionnelles.

Le troisième parcourut le sentier des douaniers et amena nos randonneurs à Villefranche encadrés par Florence Livigni et Christine Calin pour voir la rade de Villefranche agitée par les rafales de vent.

Le dernier, emmené par Odile Bouteiller, partit admirer Cimiez, son oliveraie et son arène, le monastère, l’église et son jardin surplombant le coeur de Nice…en attendant de parcourir le musée Matisse.

De retour à midi au club nos amis rameurs se restaurèrent avec une soupe Minestrone bien chaude suivie de pâtisseries et de clémentines corses.

L’après-midi quartier libre, sauf pour un bon groupe qui put parcourir les rues de Nice en Gyropode Segway (véhicule électrique monoplace auto stabilisé à deux roues parallèles) avec un plaisir non dissimulé et pour un autre, conduit par Renée Celoria, qui visita le vieux Nice.

La soirée clôtura cette journée de belle manière autour d’un repas à la niçoise accompagné d’une animation très festive. Concoctée par Florence et son équipe elle entraîna les convives dans des danses jusqu’au bout de la nuit grâce aux talents conjugués en matière de Play list de Martine Willis et de Jérôme Prost.

Dimanche matin, à 7h 30, les équipes de bénévoles et les randonneurs mirent les bateaux à l’eau et l’armada (plus de 35 bateaux)  partit à la conquête des caps (Cap de Nice, Cap Ferrat) en passant par les Marinières au fond de la rade, sous le soleil azuréen revenu.

Après une belle promenade dans la rade de Villefranche, la flotte aborda la mer et sa houle du large après le Cap Ferrat pour s’aventurer jusqu’à la pointe Saint-Hospice où les équipes de sécurité sur l’eau décidèrent du retour sur Nice.

Les têtes pleine d’images et les corps remplis de sensations maritimes, les rameurs apprécièrent les uns les douches chaudes les autres le bain de Noël avant l’heure,  puis  ils terminèrent l’aventure autour d’un déjeuner au soleil et entre amateurs de ce merveilleux sport qu’est l’aviron.

Tout cela a été rendu possible par une organisation sans faille et une équipe bénévoles-moniteurs rodée et motivée.

Cette équipe conduite par Florence Livigni qui cumula tous les emplois : chef de projet, hôtesse d’accueil, animatrice de soirée, …assistée par un groupe soudé depuis de nombreuses années,  d’abord les filles : Odile Bouteiller, Christine Calin, Stéphanie Calviera, Martine Audoire, Paule Trouillot, Renée Celoria, Fabienne Maurin, Mélinée Donato, Lydia Villard, Martine Willis, Claire Ernouf, Nelly Mianet pour l’organisation, la réception, l’animation, la boutique, la mise à l’eau des bateaux, leur sécurité sur l’eau….et  le sourire,  puis les garçons : Jérôme Prost le maitre du son et les bras pour la manœuvre des bateaux aux pontons, Albert Celoria le compteur bienveillant mais aussi les bras pour toutes les manutentions, Manu Leduc , Louis Scotto sur l’eau et à la manœuvre également, ainsi que  Jean Claude Ernouf, Antonio  Seghesio et Anthony Gribben

La partie technique fut conduite par Florian Chedrue qui trouva les bateaux, les transporta et les rangea sur les quais, puis dirigea les opérations tout au long des deux journées de randonnée assisté par Patrick DeLafaye, Hugues Galant, Luca Païno, Nicolas Camous et Ophélie Bonnier.

Enfin un grand bravo à Anthony Gribben qui réalisa un superbe reportage photographique

 

 

Une réponse

  1. Marchois Laurence dit :

    Bonjour, avez vous envoyé un lien pour les photos ?
    Merci
    Laurence de l’aviron grenoblois

Laisser un commentaire

*