Mémo du rameur

Le B. A. BA du rameur

les pré-requis du rameur

organiser sa sortie

l’équipement du rameur

les niveaux du rameur

La technique

Ci-dessous vous trouverez des explications en texte et en images sur quelques bases techniques pour ramer efficace, embarquer en toute sécurité, régler son bateau, remonter à bord en cas de dessalage.

comment ramer

embarquer depuis le ponton

remonter sur son bateau après un dessalage

bien régler son bateau

LES PRE-REQUIS DU RAMEUR

Que vous soyez stagiaire ou déjà membre un certificat médical est obligatoire pour pratiquer et est exigible chaque année.

Il faut également être capable de s’immerger et nager 50 mètres.

ORGANISER SA SORTIE

AVANT DE SORTIR

1.    Je prends connaissance de la météo
2.    Je m’informe de la zone de navigation décidée par le moniteur
3.    Je respecte les horaires des sorties en démarrant et revenant suffisamment à l’heure pour pouvoir ranger mon matériel
4.    J’utilise le matériel qui m’a été attribué par le moniteur
5.    Je remplis le carnet de sortie pour garantir ma sécurité
6.    Je vérifie mon matériel et en particulier le bouchon !
7.    Je prends un gilet de sauvetage par personne
8.    Je ne m’attarde pas au ponton mais libère la place au plus vite

⇨    Les membres autonomes sont responsables de l’organisation de leur sortie

PENDANT MA SORTIE AVIRON

1.    Feu rouge allumé ? JE NE SORS PAS ou JE NE RENTRE PAS !
2.    Je respecte la zone de navigation à l’entrée/sortie du port
3.    Je ne stationne pas dans cette zone
4.    Je reste à 300 mètres maximum de la côte (sauf consigne du moniteur)
5.    Je me tiens à 150 mètres de bateaux de plongée
6.    Je fais attention aux nageurs hors zone de baignade
7.    Je rentre au Club si la météo ou la houle se dégradent

APRES MA SORTIE AVIRON

1.    Je sors rapidement mon bateau pour libérer la place
2.    Je nettoie, puis rince bateau et rames à l’eau douce
a.    En insistant sur les rails
b.    En resserrant les dames de nage
c.    En desserrant les barres de pied
3.    Je range mon bateau à son emplacement (voir plan de rangement ou moniteur)
4.    Je lave et range mon gilet
5.    Je consigne mon retour dans le carnet de sortie
6.    Je rentre seau et éponges, tréteaux et charriots

⇨    Je signale directement au moniteur tout incident matériel

PRENEZ SOIN DE VOTRE MATERIEL

Un solo mer coute plus de 4 000€
Un double de mer, plus de 6 500€
Un quatre barré, plus de 14 000€
Une paire de rame coute plus de 500€

Vous souhaitez du matériel en bon état ?
Prenez soin de celui qui vous est confié !
⇨    Tout dégât non signalé fait porter à son auteur la pleine responsabilité de la prise en charge financière de la réparation

l’équipement du rameur

En fonction de la saison prévoir short, tee shirt, chaussures de sport légères (ou chaussettes), casquette et/ou  lunettes de soleil, survêtement (ou leggins et pull manches longues).
retour au Sommaire

Quelques conseils

Evitez les vêtements trop amples : ils peuvent gêner votre mouvement et se coincer dans les glissières des coulisses.
Pensez éventuellement à la crème solaire (jamais sur le front)
Les gants de vélo permettent d’éviter des ampoules aux mains (pas toutes !) : mais ils sont déconseillés car ils n’autorisent pas une aussi bonne tenue de la pelle que la paume et les doigts.
Personne n’est à l’abri d’un dessalage : si vous venez au club en tenue de sport prévoyez toujours une tenue de rechange.

Et n’oubliez-pas votre bouteille d’eau.
retour au Sommaire

Où s’équiper

Vous pourrez trouver du matériel pour débuter dans les magasins de sport type Decathlon. Mais si vous cherchez des vêtements plus « techniques » adaptés à votre sport, la boutique du club et Internet seront vos principales ressources. Quelques adresses

http://www.crewlinesports.com/

C’est l’un des fournisseurs du club en combinaisons et t-shirts: certains articles peuvent être directement achetés au Club.

http://www.aviron-passion.com/pages/index.html

Fabrication française

http://www.dibi-online.com/wordpress/

Fabricants italien
retour au Sommaire

les niveaux du rameur

DEBUTANT (couleur bleue)

Il a suivi un stage d’initiation au cours duquel il a appris à :

  • désigner tout le matériel et les éléments de  la pratique
  • porter ses avirons
  • porter son bateau
  • vérifier l’état de son embarcation (bouchon, trappes, dames de nage  coulisses, manchons,  éléments de sécurité…)
  • mettre son bateau à l’eau avec une assistance
  • installer ses avirons
  • monter dans son bateau sans aide
  • se mettre en position de sécurité
  • régler la barre de pied
  • stabiliser son bateau et le faire gîter en le contrôlant
  • avancer en ligne droite
  • reculer en ligne droite
  • virer autour d’une bouée
  • revenir au ponton, apponter
  • quitter son bateau sans aide
  • rentrer et ranger son matériel avec aide

Il connaît les bases de la sécurité et des règlements de navigation.
Il doit pouvoir nager au moins 50m.
Les débutants ne peuvent sortir sans être encadrés ou surveillés directement par un moniteur ou un initiateur. Ils utilisent des bateaux découvertes, double yole, quatre yole. Les parcours  sont fixés par le chef  de base ou le moniteur.
retour au Sommaire
CONFIRME ENCADRE (couleur rouge)

C’est  un pratiquant auquel l’encadrement laisse une autonomie de manœuvre en embarcation, dans le strict cadre du règlement de sécurité de la fédération française des sociétés d’aviron et du règlement intérieur du club.
Cette autonomie  se définit différemment suivant les parcours prévus et suivant le degré de connaissances et d’entrainement observé et certifié par les entraîneurs et moniteurs du club.

 Il doit être capable, outre les compétence du rameur débutant :

  • d’organiser seul sa sortie techniquement et matériellement
  • de ramer, d’embarquer, d’apponter et débarquer seul
  • de stopper son embarcation en urgence (scier)
  • de barrer
  • de remonter sa planche de pied et de replacer sa coulisse en navigation
  • de remonter sur une embarcation en cas de chavirage
  • de changer de poste  en 4x
  • d’amortir des vagues de gros temps ou le sillage d’embarcations de fort   tonnage
  • de repérer une avarie et de la signaler de manière explicite

Ses sorties comportent tous les parcours définis par la section sous contrôle du chef de base ou du moniteur.
Il peut utiliser  toutes les embarcations, excepté le skiff.

retour au Sommaire
AUTONOME (couleur or)

C’est un pratiquant d’expérience ou  confirmé encadré, il a pratiqué ou pratique toujours en compétition. Il peut pratiquer l’aviron sans encadrement spécifique. C’est à lui de faire une demande formelle d’accès à cette classe au chef de base.

Il peut utiliser tout type d’embarcation.
Il doit consulter la météo du jour avant toute sortie.
Il doit être capable (outre les compétences du confirmé encadré):

  • de faire faire à son embarcation une rotation complète sur place
  • de détecter les changements du vent, de l’état de la mer, des conditions météorologiques en cours de navigation
  • de participer à l’entretien et  aux réparations de base des embarcations
  • de porter assistance à d’autres pratiquants en difficulté ou d’effectuer  un remorquage

Il n’est pas limité dans ses parcours et peut les étendre, les cumuler ou les modifier après avoir avisé le chef de base.

Il doit connaître parfaitement le règlement intérieur et de sécurité spécifique du club, ceux de la FFA , le règlement de circulation maritime et en eaux intérieures et veiller à leur application par les autres pratiquants.
retour au Sommaire

comment ramer

Explication en vidéo de la méthode pour tenir ces rames lors de la poussée et sur le retour

Vidéo réaisée par le constructeur de bateau d’aviron mer <a href= »http://www.liteboat.fr/ » target= »_blank »>Lite boat</a> (champion de France à la mer en solo feminin à thonon en 2013)

retour au Sommaire

Comment embarquer

L’embarquement peut paraître un exercice d’équilibriste. Mais il s’agit simplement d’une question de points d’appui dans le bateau.
– première étape importante : pour caler le bateau contre le ponton, installer l’aviron côté ponton dans la dame de nage;
– posez l’autre aviron sur le bateau;
– faites glisser le siège vers l’avant du bateau, placez votre pied (côté mer) entre les 2 rails, et faites porter tout votre poids dessus : le bateau est stable;
– ouvrez la dame de nage, installez votre aviron dans celle-ci, refermez : vous êtes prêt à partir.

La preuve en vidéo:


retour au Sommaire

remonter sur son bateau après un dessalage

Le dessalage est un risque inhérent à toutes les pratiques nautiques effectuées sur des embarcations de petite taille. Envisager les possibles dangers, connaître et expérimenter les comportements à adopter permet de le vivre plus sereinement et de réagir efficacement.

Il faut avant tout garder son calme et s’assurer que tous les équipiers sont conscients et aptes à rejoindre l’embarcation : en effet, les risques de choc ou de blessure sont réels en raison des diverses structures métalliques et du poids du bateau. Il convient alors que tout l’équipage se hisse sur la coque en attendant de faire le point sur la technique à adopter pour le redressement du bateau. Nous rappellerons ici qu’un simple aviron offre une réserve de flottabilité non négligeable en cas de difficulté.

L’observation de la zone dans laquelle se produit le dessalage est également un réflexe prioritaire. Ceci dans le but d’analyser et parer à toute complication dûe par exemple à des courants, des obstacles ou le trafic maritime.

La technique pour se hisser dans le bateau vous est présenté par Jean Luc (notre ancien entraîneur ) dans la vidéo Youtube ci dessous :

Si votre bateau s’est retourné pas de panique. La technique reste la même, il faudra juste au préalable appuyer sur un portant pour remettre le bateau dans le bon sens. Ci dessous la vidéo Youtube d’explication, toujours avec Jean Luc :

retour au Sommaire

bien régler son bateau

Cette vidéo montre les réglages de son bateau qui permettent de gagner en confort et en efficacité.

Vidéo réalisée par le constructeur de bateau d’aviron mer Lite boat (champion de France à la mer en solo feminin à Thonon en 2013)

et encore pour les plus cérébraux (cf. http://peyrehorade.aviron.free.fr/reglages.htm )

les schémas ci-dessous:

Le bon réglage de la barre de pieds doit permettre au rameur d’utiliser son aviron dans un angle compris entre 30°-45° et 125°

Bouger l’entraxe des dames de nage permet d’allonger (a) ou de diminuer (b) la passée dans l’eau mais le bras de levier(a) étant plus court demandera plus d’effort.

Déplacement des colliers.

un levier trop long oblige un croisement des mains important mais diminue l’effort

 

la hauteur des dames de nage permet à des rameurs de différente taille d’optimiser leur confort au dégagé

un réglage un peu haut permet plus de facilité pour sortir l’aviron et ne pas toucher l’eau sur le retour dans le clapot

Cela varie aussi avec la portance du bateau

Rapprocher ou éloigner la planche à pieds permet de positionner convenablement le rameur

Un angle trop important est fatiguant et la transmission de la force se fait uniquement par les doigts de pieds , l’inverse fait perdre de l’efficacité en fin de coup

Mettre l’aviron perpendiculaire au bateau et bien l’appuyer sur la dame de nage mesurer en suite le bon angle avec un fil à plomb

un angle trop important ‘coiffe’ l’eau et la pelle n’est pas totalement immergée, le contraire fait couler l’aviron. l’ajuster en ramant oblige à serrer fort le manchon de l’aviron et provoque à terme des ampoules

retour au Sommaire