Archives de catégorie : Aviron

Des nouvelles d’Elodie RAVERA en pleine préparation pour les JO de Rio

Quelques nouvelles d’Elodie qui vont nous donner de l’énergie : avec Hélène sa coéquipière elles viennent de terminer leur 15 premiers jours de stage de préparation des JO avec beaucoup d’aviron bien sûr ainsi que du vélo et de la musculation. Tout va bien pour elles ! Elles ont même reçu leur équipement pour les Jeux fourni par Lacoste !
On leur souhaite une bonne continuation pour la suite !

Elodie2

J-51 avant les JO de Rio – Tous derrière toi Elodie !!

31 athlètes évoluant dans 12 disciplines ont été sélectionnés pour les JEUX OLYMPIQUES 2016 (du 5 au 21 août) et PARALYMPIQUES (du 7 au 18 septembre) et forment la TEAM 06. Le département s’inscrit comme partenaire officiel de ces grands champions et les accompagnent dans leur préparation.

photo rio 1

«A 500 mètres de l’arrivée, on s’est dit, c’est maintenant ou jamais, raconte Elodie RAVERA. On était dernière, mais on s’est dit la place pour les Jeux est pour nous, pas pour les Tchèques. C’est incroyable ce qu’on a fait. On a gardé la tête froide toute la course, c’est pour ça qu’on a réussi à repartir. On n’avait pas le choix, il fallait qu’on termine dans les cinq premiers.»
Hélène LEFEBVRE et Elodie RAVERA ont qualifié le deux de couple français pour les Jeux de RIO en terminant deuxième de la finale B des championnats du monde d’aviron à AIGUELETTE.

ELODIE RAVERA, LA PRODIGIEUSE «DAME DE NAGE» DU CLUB NAUTIQUE DE NICE

12 fois championne de France,
2 fois médaillée de bronze au championnat du monde en junior,
Médaillée de bronze au championnat d’Europe junior,
A 18 ans, Championne universitaire aux USA en 8 de pointe,
En 2015, 5ème aux championnats du monde en 4 (moins de 23 ans),
2ème à la petite finale des championnats du monde senior en 2 de couple et sélectionnée aux JO de RIO,
2ème en skiff solo senior aux championnats de France et confirmation de sa sélection aux JO,
5ème à la coupe du monde à LUZERNES.

photo rio 2

Comment est née cette passion pour l’aviron Elodie ?
« A 12 ans, je suis venue au Club Nautique de Nice avec mon père Stéphane pour faire de l’aviron. Mon père le pratiquait déjà à un haut niveau de compétition, il était en équipe de France, plusieurs fois médaillé en championnat d’Europe et du Monde.
J’ai été repéré par Patrick DELAFAYE, l’entraineur des compétiteurs, j’ai fait des progrès qui m’ont menés à la compétition ; je voulais être de plus en plus performante et j’étais déterminée à intégrer l’équipe de France. »

C’est une belle histoire de famille ?
« Oui, c’est une belle histoire de famille puisque mon frère Romain 16 ans a fini par quitter le tennis pour rejoindre le club et l’équipe des compétiteurs ; maintenant il est en équipe de France, a été médaillé à plusieurs reprises aux championnats de France et d’Europe. »

Quelles sont les exigences de ce sport à ce niveau de compétition et quelles sont tes préférences pour ramer, en solo, en double, en 4, en 8 ?
« Les exigences sont la rigueur, la détermination et le respect de l’autre.
Je pratique ce sport avec beaucoup de plaisir, il y a une très bonne ambiance au club, nous sommes un très bon groupe de filles, je suis très motivée et notre coach Patrick est formidable.
J’aime ramer en double. Pour les jeux olympiques de RIO, je ramerai avec Hélène LEFEVRE. L’entraineur de l’équipe de France, Christine GOSSE, nous a sélectionnées parce que nous étions les deux meilleures françaises en couple. Je serai « à la nage» et chacune de nous fera le maximum en fonction de ses qualités spécifiques. »

Que représente l’entrainement d’une sportive sélectionnée au JO de RIO mais qui est aussi étudiante ? Patrick a estimé que tu avais fait 900 heures d’entrainement en 2015.
« Je suis en 2ème année d’IUT, gestion des entreprises et des administrations, je souhaite intégrer ensuite une école de commerce. Compte tenu de l’intensité de mes entrainements, une année d’étude peut se dérouler sur 2 ans.
Je m’entraine en moyenne 11 à 12 fois par semaine soit, la plupart du temps, deux entrainements par jour sur le Pôle d’entrainement de l’équipe de France à NANTES. Le matin nous avons un entrainement aviron et l’après-midi une séance au sol : musculation, footing, vélo ou ergomètre.
J’ai effectué un stage de 10 jours en équipe de France à AIGUEBELETTE, j’ai rejoint le pôle d’entrainement de l’équipe de France à NANTES, mais je rentre aussi de temps en temps quelques jours à NICE et je rejoins l’entrainement de la base nautique du Lac de St Cassien ou du Club Nautique de NICE. J’ai ensuite préparé la Coupe du Monde lors d’un autre stage à AIGUEBELETTE. Mon objectif est de conserver ma place de 5ème à la petite finale des Championnats du Monde senior en 2 de couple. »

Tu es restée un an aux USA ; tu as remporté un titre universitaire en 8 de pointe. Est-ce que la façon de pratiquer l’aviron aux USA est similaire à la pratique française ?
« Aux USA, il y a un « grand réservoir de filles », l’entrainement est global et collectif ; en FRANCE, l’entrainement est spécifique, individualisé. »

Quel est ton état d’esprit 10 mn avant chaque départ et durant la course sur quoi te concentres-tu ?
« J’essaie d’être assez relâchée avec toutefois un niveau de stress suffisant pour être combative. Je fais en sorte de garder la tête froide, de rester concentrée sur les points techniques et d’être en parfaite cohésion avec l’équipage. »

Quelle est ta principale force et comment te définis-tu sur le plan mental ?
« Je suis tenace et combative, je suis très persévérante et rigoureuse au niveau de l’entrainement. J’ai une bonne concentration et je suis déterminée. »

photo rio 3

Patrick*, tu vas peut-être accompagner Elodie à RIO, c’est ainsi que le Club a tenu à te remercier pour ton implication auprès des jeunes et pour les excellents résultats de l’équipe compétition, en t’offrant un billet pour RIO. A ce niveau de compétition, que souhaites-tu dire sur le parcours d’Elodie que tu suis depuis 8 ans ?
« Elodie est une sportive exceptionnelle, avec une précocité extraordinaire, puisqu’elle a obtenu certains de ses titres, surclassés à la catégorie supérieure. Ce qui fait la différence avec Elodie, c’est le mental, sa volonté exceptionnelle de progresser, sa capacité à dépasser ses limites car elle déteste l’échec.
C’est le résultat d’une belle équation, d’un soutien familial et d’un dispositif fédéral très impliqué. Cependant le talent ne suffit pas, il ne peut se développer que par le travail, un travail d’équipe, car l’aviron est un sport d’équipe. Pour réussir il faut aussi des leaders, avec une dose d’égo, où prédominent l’affect et l’empathie pour coordonner et motiver les équipes ; l’accompagnement est permanent. N’oublions pas Hervé BOUSQUET qui a également participé à la progression d’Elodie.
Elodie n’a que 20 ans, elle a tout l’avenir devant elle ; sa marge de progression est importante et sa détermination et son caractère lui permettront de progresser rapidement. »

Pour Florian, Chef de base aviron du Club Nautique de Nice et Responsable sportif de la ligue PACA,…
« Elodie accédera à la finale (parmi les 6 meilleures) ; elle est jeune et la maturité sportive en aviron se situe après 25 ans, elle sera donc encore plus forte dans les années à venir.
Je lui souhaite de s’exprimer à 100 % sur l’eau et de profiter au maximum de la magie des JO. C’est une belle récompense, méritée, compte tenu de son investissement depuis de nombreuses années. »

….. N’OUBLIE PAS DE MONTER…..

Image1

Le Club Nautique de NICE a toutes les raisons du monde d’être fier de sa formidable équipe de compétiteurs aviron.
Souvenons-nous en 2014, Quentin VARNIER, notre Président de la section aviron et Gaël CHOCHEYRAS remportaient le titre de Champions du monde des moins de 23 ans en 4 de couple à VARESE.
Derrière eux se profilent d’autres champions en devenir, Omri, Romain, Julie, Gaël, Sophia, Alice, Jean-Baptiste, Sam, Marion, Hugo, Julien, Mégane…. Le Club Nautique peut placer tous ses espoirs en eux, leur motivation est sans faille et gageons qu’ils marcheront dans les pas d’Elodie, de Quentin et Gaël qui sont pour eux d’admirables figures de proue et des exemples de courage et de volonté.

« Nous aimons tous gagner mais combien aiment s’entrainer ? »
(Mark Spitz, 9 fois champion olympique en natation)

Elodie, tous nos vœux t’accompagnent….

Martine Audoire-Racca.

*Patrick DELAFAYE, Professeur d’EPS au collège Roland Garros, Professeur de sport. Repère les potentiels, entraîne l’équipe de compétiteurs aviron du Club Nautique de Nice.
Dispenses des cours de sport (aviron) à l’EDHEC.

Aviron : la boucle de Liège, dix rameurs niçois en Belgique 28/29 mai

Lors de la randonnée de la Baie Des Anges de décembre 2015, le Club Nautique de NICE a accueilli une quinzaine de sympathiques rameurs de l’UNION NAUTIQUE DE LIEGE.
Ravis de leur séjour niçois, ils ont invité les organisateurs de la BDA à participer le 29 mai à la régate de « la boucle de Liège » organisée par leur club.
Dix rameurs niçois, se sont «embarqués» ce samedi 28 mai pour une course de 17 kms sur la Meuse.

Tout a commencé par la découverte de BRUXELLES, sous un soleil radieux, sa superbe Grand place bordée de l’hôtel de ville, de la Maison du roi et d’autres maisons historiques, suivi d’une halte devant l’incontournable MANNKEN PIS. Ce jour-là, le petit bonhomme était habillé du costume des membres d’une association de tir. Il faut savoir que le « gamin qui pisse » possède une garde-robe de 951 costumes de toutes origines.
Tôt le dimanche matin, nous nous sommes donc rendus à LIIIIIDGE (LIEGE) situé à 100 kms. La pluie nous a accompagnés et ne nous a pas quittés.
Accueil chaleureux des liégeois, et visite surprise de notre italo/liégeois/niçois FRANCO, venu nous apporter un « rayon de soleil », son soutien et qui nous a fait son « paparazzi ».
Cette épreuve longue distance, par handicap, a permis à nos deux équipages de seniors, de masters, compte tenu des participants jeunes et compétitifs, de partir dans les premiers.

Jérôme, Marie-Jo, Céline et Stéphanie, barrés par Florence,
Fabienne, Martine, Christine et Chantal, barrées par Max,

ont mené cette course intensément, sous la pluie, face aux brillantes équipes « nordiques » dont nous avons pu admirer l’efficacité, notamment celle d’un 8 de pointe du club de LIEGE avec à la nage, Lisa, seule femme à bord.
Mais nous n’avons pas démérités, les liégeois nous l’ont dit et nous ont récompensés puisque nous avons ramené deux magnifiques médailles.
Saluons nos chefs de nage Fabienne et Jérôme, nos barreurs Max et Florence et surtout notre équipière Chantal, débutante en aviron, qui a mené la course jusqu’au bout, BRAVO A TOI CHANTAL.
Après la remise des prix un grand barbecue belge, avec bien sûr une bonne bière, nous attendaient.

Lundi matin, jour de notre départ, sous une pluie battante, dernière petite visite de BRUXELLES, direction quartier des Marolles avec sa place du jeu de balles et son marché aux puces, hélas pas au rendez-vous, à cause de la pluie.
Une pluie incessante et dense, qui, avec les contrôles de bagages très « sophistiqués », a précipité notre départ vers l’aéroport.
Quel bonheur de retrouver notre ciel d’azur !
Merci à toi Florence pour ton organisation parfaitement maîtrisée…

Martine Audoire-Racca.

En images

Le costume des pêcheurs niçois sur la lagune

Le bonnet rouge et la taïole

Pour la sixième fois depuis 2008, la section aviron du Club Nautique de Nice a relevé le défi de la Vogalonga.

Voir réalisé aussi le film réalisé par Biquet Productions

Vingt rameurs en tenue traditionnelle des pêcheurs niçois – bonnet rouge, chemise à lacet rouge et taiole – adapté toutefois à la pratique de l’aviron, ont parcouru la trentaine de kilomètres de cette quarante- deuxième édition d’un manifestation créée le 11 novembre 1974, jour de la Saint Martin, pour attirer l’attention des autorités municipales sur l’urgence de lutter contre les dégradation causées aux fondations des immeubles par les remous. Remous provoqués par les bateaux de croisière, ces villes flottantes plus hautes que les toits de Venise, qui longent les quais Sud de la Sérenissime avant d’accoster au terminal de Santa Croce via le canal de la Giudecca.

Pour les rameurs qui participaient pour la première fois à l’aventure, comme pour ceux dont c’était la cinquième édition – déjà ! – la magie de cette célèbre randonnée a pleinement fonctionné avec ses 7 280 participants de tous pays – on a vu des Australiens, des Qatari et même des Japonais – navigant sur 1 800 embarcations de tous types, pourvu qu’elles ne soient pas motorisées. Imaginez cette marée humaine chamarrée envahissant le Grand canal depuis la Pointe de la Douane totalement silencieuse quelques instants avant qu’à 9 heures retentisse le coup de canon tiré de l’île de San Giorgio Maggiore marquant le départ de la randonnée, ponctué d’une immense clameur, doublée de l’hymne italienne interprétée par un mini orchestre présent sur une embarcation et d’une levée de rames et de pagaies transformant le Grand canal en forêt. Les premières embarcations s’élançant sous la volée des cloches de la Sérénissime à commencer par celle de San Marco : frisson garanti.

Au delà de Sant’Elena et de l’île de la Certosa, le long des îles de le Vignole, de Sant’Erasmo et de San Francesco del deserto jusqu’à Murano en passant par Burano avant de rentrer dans Venise par le Cannaregio puis le Grand canal jusqu’à la Douane de mer, la course mythique s’étire et couvre la lagune avec ses bateaux de voga alla veneta, d’aviron à l’anglaise ou à banc fixe, ou encore de canoës, de kayaks et autres dragonboats avec leurs chants divers, leurs coups de rame rythmés au son du tambour, leurs clameurs sans parler du piano trônant sur l’embarcation des Canottieri Treporti. Il n’y a pas de classement : l’important comme aurait dit le baron de Coubertin, c’est de participer. Ce n’est pas une compétition mais ce n’en n’est pas moins un grand événement sportif et chaque participant ne vise qu’à rejoindre l’arrivée d’une façon ou d’une autre, certains ponctuant mêmes les bravi de la foule massée sur les quais du Cannaregio d’un poirier osé sur leur yolette se terminant parfois par un bain involontaire.

Le record de la quarantième édition avec ses 2 100 embarcations et ses quelques 8 000 participants n’a certes pas été égalé, mais la fête fut au rendez-vous comme chaque année à la plus grande joie des participants et du public et c’est bien là l’essentiel.

Sur les quatre yolettes de quatre rameurs avec barreur armées par le Club Nautique de Nice, les deux premières arrivèrent dans les premiers après un peu plus de 2h30 d’efforts, arborant fièrement le bonnet niçois et la taiole, succès garanti auprès du public qui ne fut pas avare de bravi. Le premier équipage eu même les honneurs de la page 11 du quotidien La Nuova. Les deux autres équipages après quelques avaries ne déméritèrent pas qui arrivèrent un peu moins d’une heure plus tard.

S’arracher aux sirènes de la lagune est une autre épreuve, même si l’on se dit que notre Côte d’Azur est le plus bel endroit au monde. Quitter Venise, c’est comme quitter les bras de sa fiancée … On se dit mi-ravi, mi-attristé que les moments vécus sont tellement exceptionnels qu’on ne doit les vivre qu’une fois. Mais, à peine passé le pont de la Liberté et retrouvé le continent on n’a plus qu’une pensée : c’est quand la prochaine ?

Didier Faÿ

Brèves de Ponton 16 / 8

Salutatous,

INFORMATIONS GENERALES

Appel aux dons : déjà 3200 €

Brèves de Ponton avait lancé un appel aux dons en fin 2015.
Plusieurs membres se sont précipités sur leur chéquier.
Merci donc aux particuliers LT, MS, SD, BV, BB, AM et aux sociétés qui ont permis de réunir 3200 €.
Rien n’est perdu pour ceux qui voudraient faire un don au club pour l’année 2016 et n’oubliez pas que vous pouvez si vous le souhaitez « flécher » votre don en précisant à quel projet du club il est destiné.

Levée de fonds lancée par  Gaël Chocheyras

Vous connaissez au moins le nom de Gaël Chocheyras, membre du CNN depuis 15 ans (voile puis aviron). Rameur accompli Il a rapporté nombre de médailles au CNN. Il étudie cette année à l’INSA de Lyon (école d’ingénieur) où il continue de s’entraîner au pôle France d’Aviron de Lyon ainsi qu’avec l’équipe de France.
Avec l’équipe de rameurs de l’INSA de Lyon il espère participer en octobre à la « Head Of the Charles Regatta ».
Il s’agit de la plus grande course d’aviron du monde; elle rassemble chaque année à Boston environ 11.000 rameurs ! Avec Total ou la Fondation de l’INSA, son équipe bénéficie d’ores et déjà de soutiens financiers importants. Manque un petit coup de pouce pour finaliser toute l’organisation et boucler le budget. Un appel de fonds est lancé par l’équipe et Gaël a demandé à Brèves de Ponton de bien vouloir la relayer.
Voilà qui est fait.

Pour découvrir le projet regardez cette video
Allez aussi sur la page Facebook
Contacter Gaël pour plus d’infos ? gael.09.04@hotmail.fr

Recherchons secrétaire pour tenter de remplacer Sylviane

Notre secrétaire Sylviane prendra des vacances cet été et le club cherche un(e) remplaçant(e) du 13 août au 10 septembre.
Si vous êtes l’oiseau rare ou le connaissez merci de le faire connaître au secrétariat.

AVIRON

Les rameurs commencent à bien connaître Imed Benmahmoud qui vient épauler l’encadrement aviron en fin de semaine.
Il le faisait jusqu’alors à titre bénévole dans l’attente de la validation de ses diplômes : cette validation est enfin tombée et le club pourra enfin l’accueillir officiellement dans l’équipe de moniteurs.

INFOS SPORTIVES DES SECTIONS

Sous peine de faire vraiment trop long, Brèves de Ponton n’aborde pas cette fois-ci les derniers résultats sportifs où le portrait de notre ambassadrice aux JO, Elodie RAVERA.
Allez, courage, un petit clic ici et vous serez propulsés sur la page « Actualités » de notre site.

Et comme toujours…

A bientôt sur le ponton !

Brèves de Ponton 16/8

Salutatous,

INFORMATIONS GENERALES

Appel aux dons : déjà 3200 €

Brèves de Ponton avait lancé un appel aux dons en fin 2015.
Plusieurs membres se sont précipités sur leur chéquier.
Merci donc aux particuliers LT, MS, SD, BV, BB, AM et aux sociétés qui ont permis de réunir3200 €.
Rien n’est perdu pour ceux qui voudraient faire un don au club pour l’année 2016 et n’oubliez pas que vous pouvez si vous le souhaitez « flécher » votre don en précisant à quel projet du club il est destiné.

Levée de fonds lancée par  Gaël Chocheyras

Vous connaissez au moins le nom de Gaël Chocheyras, membre du CNN depuis 15 ans (voile puis aviron). Rameur accompli Il a rapporté nombre de médailles au CNN. Il étudie cette année à l’INSA de Lyon (école d’ingénieur) où il continue de s’entraîner au pôle France d’Aviron de Lyon ainsi qu’avec l’équipe de France.
Avec l’équipe de rameurs de l’INSA de Lyon il espère participer en octobre à la « Head Of the Charles Regatta ».
Il s’agit de la plus grande course d’aviron du monde; elle rassemble chaque année à Boston environ 11.000 rameurs ! Avec Total ou la Fondation de l’INSA, son équipe bénéficie d’ores et déjà de soutiens financiers importants. Manque un petit coup de pouce pour finaliser toute l’organisation et boucler le budget. Un appel de fonds est lancé par l’équipe et Gaël a demandé à Brèves de Ponton de bien vouloir la relayer.
Voilà qui est fait.

Pour découvrir le projet regardez cette video
Allez aussi sur la page Facebook
Contacter Gaël pour plus d’infos ? gael.09.04@hotmail.fr

Recherchons secrétaire pour tenter de remplacer Sylviane

Notre secrétaire Sylviane prendra des vacances cet été et le club cherche un(e) remplaçant(e) du 13 août au 10 septembre.
Si vous êtes l’oiseau rare ou le connaissez merci de le faire connaître au secrétariat.

AVIRON

Les rameurs commencent à bien connaître Imed Benmahmoud qui vient épauler l’encadrement aviron en fin de semaine.
Il le faisait jusqu’alors à titre bénévole dans l’attente de la validation de ses diplômes : cette validation est enfin tombée et le club pourra enfin l’accueillir officiellement dans l’équipe de moniteurs.

INFOS SPORTIVES DES SECTIONS

Sous peine de faire vraiment trop long, Brèves de Ponton n’aborde pas cette fois-ci les derniers résultats sportifs où le portrait de notre ambassadrice aux JO, Elodie RAVERA.
Allez, courage, un petit clic ici et vous serez propulsés sur la page « Actualités » de notre site.

Et comme toujours…

A bientôt sur le ponton !

Rédaction : Claire Artus, Odile Bouteiller, Claire Ernouf
Secrétariat de rédaction : Odile Bouteiller

Portrait : Elodie RAVERA-SCARAMOZZINO

Elodie est une grande athlète ! Née à Nice il y a 20 ans et licenciée au Club Nautique de Nice, elle s’entraîne depuis plusieurs années avec une volonté de fer.
La tête sur les épaules, elle voue un profond respect à ses entraîneurs, en particulier à Patrick DELAFAYE , mais aussi Florian CHEDRUE, à Nice, et Christine GOSSE, qui est la responsable du secteur féminin aviron pour l’équipe de France. Elle suit avec une très grande assiduité tous les entraînements.
Son palmarès est déjà impressionnant : 10 fois championne de France, plusieurs podiums aux championnats de France, 2 fois médaillée de bronze aux championnats du monde junior.
Elle a également été finaliste aux championnats du monde senior et finaliste de la coupe du Monde d’aviron en 2015.
Cette carrière sportive ne l’empêche pas de poursuivre des études de gestion et administration des entreprises à l’IUT de Nantes grâce à un emploi du temps aménagé lui permettant de s’entraîner deux fois/jour.
En 2014, elle a passé un an aux Etats-Unis, en Université filière commerce international, elle est d’ailleurs championne des USA en 8+SF en 2014.
L’objectif fixé aux JO de RIO est de terminer dans les 6 premières filles, c’est ce que nous lui souhaitons, car elle le mérite vraiment !!
Elodie, à moins de 100 jours de cet événement tout le Club Nautique de Nice est déjà derrière toi.

Brèves de Ponton 16/17

Salutatous,
INFORMATIONS GENERALES

Debout sur l’eau !
Avec les beaux jours, les Stand Up Paddle sont de retour.
Les membres du club voile ou aviron peuvent les utiliser pendant les heures d’activité voile ou aviron.
N’oublions pas : le Paddle est considéré comme un engin de plage et ne doit pas s’éloigner de plus de 300 m de la côte. Pour cette activité, aucun matériel de sécurité particulier n’est requis; mais le club préconise le gilet obligatoire pour les enfants de moins de 16 ans révolus et laisse le libre choix aux adultes. Attention : toute sortie doit être validée préalablement par un moniteur voile ou aviron.
Bonne promenade à tous !

 
Les uns et les autres
Ronde des collines du premier mai : Evelyne cherche deux places.
Si vous êtes inscrits et devez vous désister, si vous avez des amis qui se désistent, pensez à prévenir d’urgence notre amie Evelyne RAYBAUD. Elle est en quête de deux places. (contact : jeanpierreraybaud@wanadoo.fr et +33 6 61 74 63 63)

 
VOILE

 
Selective catamaran
Lors de la selective catamaran (C3) du championnat PACA organisée par la société nautique de Saint-Tropez, Raphael Maniglier équipé de Nicolas Cattaneo (Cannes jeunesse) termine à la deuxième place (sur 31). Cette épreuve compte pour la sélection au championnat de France et Raphael est bien parti pour y être sélectionné.
Rédaction : Claire Artus, Odile Bouteiller, Claire Ernouf

Secrétariat de rédaction : Odile Bouteiller